IV-Politique étrangère et sécurité nationale

Publié le par mpaalger

Les enjeux inhérents à la mondialisation rendent nécessaires des options où les regroupements régionaux s’imposent d’eux-mêmes.

La construction d’une Union Nord-Africaine élargie au Mali et au Niger nous permettra de peser plus efficacement dans nos rapports et relations avec le reste de la Communauté Internationale. De plus, une telle Union repousserait les frontières extérieures de l’ensemble régional et contribuerait à une meilleure sécurité nationale.

Acteur incontournable dans les relations internationales, l’Union Européenne est aujourd’hui une réalité  politique et économique indéniable. Elle tient sa puissance du fait qu’elle est le produit d’un processus historique inédit dans l’Histoire politique contemporaine mais aussi du fait qu’elle est l’émanation d’une volonté souveraine d’Etats démocratiques. Un intérêt particulier sera accordé quant à l’approfondissement et au développement de nos rapports avec cette entité.

L’ancrage de l’Algérie dans la Méditerranée nous impose de développer des relations privilégiées avec les pays riverains de ce bassin ; des relations basées exclusivement sur les intérêts et le respect mutuels.

L’appartenance de l’Algérie au continent africain, et qui plus est constitué le plus grand Etat d’Afrique, nous interpelle afin de développer davantage nos rapports avec l’ensemble des pays de ce continent.

A ce titre, le MPA estime que la construction d’une Union Africaine démocratique permettra de régler les problèmes majeurs de notre continent que sont les famines, les pandémies ravageuses, les conflits armés, les guerres civiles, l’endettement asphyxiant ainsi que le déficit en matière de démocratie.

En tout état de cause, une attention soutenue sera également accordée à nos relations avec les Etats du Sahel et de la Région Subsaharienne.

Avec les pays de l’espace arabo-musulman, nous envisageons des relations complètement démythifiées, loin de tout discours démagogique. Tout en tenant compte des événements récents qui ont affecté certains pays de cet espace, nous comptons développer avec ces Etats des rapports d’échanges concrets. Notre pragmatisme en matière de politique étrangère ne nous dispensera pas de nous tenir toujours aux côtés des forces de progrès de ces pays.

Si la solidarité internationale est pour  nous une conviction profonde, nous pensons cependant qu’il faut définitivement rompre avec l’approche sentimentale de l’action diplomatique qui doit être guidée essentiellement par la défense des intérêts vitaux de l’Algérie. Nous sommes solidaires de tous les combats pour l’émancipation des peuples et avec toutes les luttes pour la démocratie dans le Monde. Cette démarche découle logiquement de la philosophie de notre parti mais aussi de la douloureuse expérience  des années 90 où notre pays a vécu ses drames dans une terrible solitude quand ce n’est pas dans une féroce adversité.

Publié dans Programmes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article